[Interventions en direct et reportages news] Couverture des incendies en Gironde

Pour France 24, couverture des incendies en Gironde du 21 au 23 juillet 2021, à la Teste-de-Buch et à Landiras, dans le sud-ouest de la France. Ces deux méga feux ont ravagé près de 21 000 hectares de forêts en l’espace de 7 jours et entraîné l’évacuation de près de 37 000 personnes.

[REPORTAGE LONG FORMAT] Billet Retour : Notre-Dame de Paris, trois ans après l’incendie

Format de 15 minutes réalisé pour France 24 et diffusé trois ans, jour pour jour, après l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris.

Réalisation, images, montage : Mélina Huet

Images additionnelles : Georges Yazbeck

Rédaction-en-chef: Loïck Berrou, Camille FévrierProduction: EMP

Emission « Demain à la Une » – Incendie de Notre-Dame de Paris : travaux, dons, enquête criminelle

Vendredi 15 avril marquera le triste anniversaire de l’incendie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris. Trois ans après le drame, retour sur les causes de l’incendie, les dons promis ou déjà récoltés et le déroulement de l’enquête. Jean-François Cabestan, historien de l’architecture et de la ville, fait, lui, le point sur l’avancée des travaux de reconstruction.

[Live] Euronews English – Femicide in France

Three women were allegedly killed by their current or former partner on the very first day of 2022.

I was on Euronews English last Tuesday to talk about the lack of government action.

Some measures were announced in 2019 (« Grenelle ») but were were not supported with enough money.

Among many other things, the police and the judicial system need to respond faster to the threats to be able to protect abused women and their children.

One example: victims are still waiting for electronic tagging for abusers to be widely used. In the last year, judges have ordered the use of electronic bracelets in less than 400 cases.

When we know that there are more than 220 000 women victims of gender violence each year, it’s obviously not enough.

What I saw over the past few years is that it’s individuals and small organisations at grassroots level that are leading the fight against women’s abuse.

They’re coming up with new ideas and they’re challenging the government to provide the mechanisms and the funds for them to be able to win this battle.

Thank you Nous Toutes, Fondation des Femmes, La Maison des femmes, Women Safe & Children, Espace Simone de Beauvoir, Sandrine Bouchait, Isabelle Steyer and so many more…

We all need you.

[Intervention en direct] Le débat / Notre-Dame de Paris : de l’incendie à la reconstruction

C’est le « kilomètre zéro » des routes de France. La cathédrale Notre-Dame de Paris incarne une place à part dans l’imaginaire français. Magnifiée grâce au roman éponyme de Victor Hugo, elle ravit longtemps au Louvre et à la Tour Eiffel le titre envié de « lieu le plus visité de France ». Jusqu’au drame. Il y a deux ans jour pour jour, un gigantesque incendie ravageait la cathédrale, emportant la célèbre flèche de Viollet-le-Duc. Deux ans plus tard où en sont les travaux ? Emmanuel Macron était sur place ce jeudi. Le chef de l’État a réaffirmé son objectif de réouverture pour 2024.

[REPORTAGE LONG FORMAT] Billet Retour : Notre-Dame de Paris, deux ans après

Format de 15 minutes réalisé pour France 24 et diffusé deux ans, jour pour jour, après l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris.

Images: Mélina Huet, Catherine Norris Trent

Montage et étalonnage: Mélina Huet

Rédaction-en-chef: Loïck Berrou, Sylvie Rottman

Production: EMP

L’incendie qui a failli détruire Notre-Dame de Paris a duré près de 15 heures, en direct, sur les télés du monde entier. C’était dans la nuit du 15 au 16 avril 2019. Le feu a pris sous la toiture de l’édifice en restauration et s’est propagé à la charpente, puis à la flèche de 96 mètres de haut. La chaleur terrible a fait fondre une bonne partie des échafaudages, menaçant d’entraîner sous leur poids tout le bâtiment. Lorsque la flèche de Notre-Dame a brusquement basculé dans les flammes, vous avez peut-être retenu votre souffle et peut-être des larmes.

Après une nuit de lutte acharnée, plus de 600 pompiers mobilisés ont réussi à sauver Notre-Dame de Paris. Les dégâts sont gigantesques mais le bâtiment est encore debout. Immédiatement, on évoque la reconstruction de la cathédrale vieille de 850 ans.

Avec la crainte de la contamination par les résidus de plomb de la toiture, puis l’arrivée de la pandémie de Covid-19, l’entreprise n’est pas une mince affaire. Mais le chantier avance : les arbres de plus de 20 mètres de haut qui vont constituer la nouvelle charpente ont été abattus.

Deux ans plus tard, les travaux sont toujours en cours pour consolider la fragile structure médiévale de la cathédrale et ouvrir la voie à sa rénovation qui devrait commencer à l’été 2021. La reconstruction de Notre-Dame est une course contre la montre car la cathédrale est censée avoir retrouvé tout son lustre au printemps 2024, quand Paris accueillera les Jeux olympiques.

Découvrez les coulisses d’un chantier hors normes, le plus scruté de France, avec ce reportage de France 24 signé Mélina Huet et Catherine Norris Trent.

[Interventions en direct] Deux ans après l’incendie de Notre-Dame de Paris

Sélection d’interventions en plateau sur France 24, tout au long de la journée, à l’occasion de la diffusion de notre reportage: Billet Retour, deux ans après l’incendie. Incendie qui a ravagé la cathédrale gothique, le 15 avril 2019.

Reportage long format à retrouver sur ce site et sur le site de France 24.

[Documentaire] Avec les Vivantes: en finir avec les violences faites aux femmes

Le 25 novembre marque la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Chaque année, plus de 220 000 femmes sont victimes de violences infligées par un conjoint ou ex-conjoint en France. Les sévices ont souvent lieu dans l’intimité des foyers et revêtent de multiples formes, en son sein ou en dehors: coups, viols, mutilations sexuelles, séquestrations… Jusqu’au féminicide. En 2019, plus de 150 femmes ont ainsi été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire. Pendant un an, j’ai suivi quatre femmes qui luttent pour que les choses changent. 

Affiche du film

Voir le documentaire ici

Critique dans Le Monde
Critique dans Le Parisien

Fabienne Boulard est major de police dans les Yvelines, à l’ouest de Paris. Depuis près de dix ans, elle anime des formations auprès de ses collègues, stagiaires policiers ou professionnels confirmés, pour mieux prendre en charge les victimes de violences conjugales. Qu’il s’agisse de sensibiliser à l’accueil au commissariat ou lors d’interventions au domicile, cette policière chevronnée combat les stéréotypes intégrés par son propre corps de métier. Elle travaille également avec les associations et les hôpitaux de son département pour améliorer la prise en charge globale des victimes.

Isabelle Steyer, elle, est avocate au barreau de Paris. Depuis sa prestation de serment, il y a vingt-sept ans, elle s’est fixé un objectif ambitieux : protéger et défendre les femmes et les enfants victimes de violences et améliorer les textes de loi pour que cesse l’impunité accordée aux auteurs.

De son côté, Louise est interne de gynécologie-obstétrique et de médecine légale à l’hôpital de Rennes, en Bretagne. Sensible au sujet des violences auxquelles elle est confrontée au quotidien, elle a décidé d’effectuer son stage de six mois à la Maison des Femmes de Saint-Denis, au nord de Paris. Ce lieu unique en France permet une prise en charge globale des victimes : médicale, psychologique et sociale. Elle a un objectif en tête : monter une structure similaire dans l’hôpital dans lequel elle effectue son internat.

Julie, enfin, est militante et fait partie du mouvement des collages contre les féminicides. Né en 2019, ce réseau a fait pousser des messages chocs sur les murs de toute la France. Son but : faire en sorte que les femmes se réapproprient l’espace public – pour beaucoup synonyme de harcèlement de rue ou d’agressions –, et alerter les citoyens et les institutions sur la pluralité des violences subies par les femmes et les personnes discriminées. 

Pendant près d’un an, j’ai suivi ces quatre femmes pour France 24. Chacune à leur échelle, elles luttent pour que les choses changent. Découvrez le récit de leur quotidien dans ce premier documentaire disponible en trois langues.

[Live in English] « A la carte » – France 24

2020, a year full of challenges….

First live in English (rough night) but it didn’t go that bad…

William asked me some questions about my documentary called « Avec les Vivantes » and I tried my best to answer him without falling off my chair.

Please, pretend it’s a podcast though. Don’t look at my face (no make up artist, no hairstylist). Thanks 🙏

About the film:

English title: « Protect the living, Honour the dead »

Broadcasted on France 24, November 21st.

9.15pm (Paris time)

Filmed and directed by Mélina Huet.

Edited by : Mélina Huet & Sébastien Eppinger.

Produced by: Yemaya

Colourist: Stéphane Azouze-Cardin

[Intervention en direct] Dans les coulisses du documentaire « Avec les Vivantes »

Pour France 24 et pendant près d’un an, j’ai suivi quatre femmes qui luttent pour que les violences de genre ne soient plus une fatalité. Ce jeudi 19 novembre, j’étais conviée dans l’émission en direct « Sur le terrain » pour évoquer les coulisses de ce documentaire qui met en lumière le travail de Fabienne, Isabelle, Louise et Julie.

Avec les Vivantes

Diffusé le samedi 21 novembre 2020 à 21h15 sur France 24. Disponible ensuite en replay en quatre langues (français, anglais, arabe et espagnol).

Film documentaire de 38 minutes.

Ecrit et réalisé par Mélina Huet

Images : Mélina Huet

Montage : Mélina Huet, Sébastien Eppinger

Etalonnage : Stéphane Azouze-Cardin

Production : Yemaya Productions

[Reportage Focus] « Naufrage des enfants »: 6 ans après, la marine italienne sur le banc des accusés

Un long travail d’enquête de ma consœur Natalia Mendoza pour retrouver des rescapé·es de ce naufrage.
Et ma modeste contribution pour mettre des images sur le drame humain vécu par ces centaines de personnes en 2013… et autant de familles depuis.

Première production en tant que journaliste indépendante pour mon ancienne chaîne donc.

« Naufrage des enfants » : 6 ans après, la marine italienne sur le banc des accusés.

Un procès inédit s’ouvre ce mardi à Rome, en Italie. Deux officiers de la marine militaire et des garde-côtes sont accusés d’homicide involontaire et de non-assistance à personne en danger.

Le 11 octobre 2013, un bateau de migrants syriens coulait en Méditerranée – faisant 268 morts ou disparus, dont 68 enfants. Alertées plusieurs fois au téléphone par les passagers eux-mêmes, les autorités italiennes sont accusées d’avoir plus que tardé à envoyer les secours. Enquête de Natalia Mendoza, Juliette Dubois, Lorenza Pensa et Mélina Huet.