[REPORTAGE LONG FORMAT] Pris pour cibles, des Brésilien·ne·s LGBT+ se réfugient au Portugal

Aujourd’hui, c’est la gay pride à Lisbonne 🇵🇹
Demain, la marche des fiertés se tiendra à São Paulo 🇧🇷

Lire la suite

Publicités

[Reportage France 24] En Espagne, Vox, le petit parti d’extrême droite, monte

Dans moins d’un mois se tiendront des élections générales anticipées en Espagne. Convoquées par le chef du gouvernement socialiste Pedro Sanchez, après l’échec du vote du budget, ce scrutin verrait l’entrée de l’extrême droite au Parlement national avec le parti Vox. Ce serait la première fois en 40 ans de démocratie, dans un pays qui a connu quatre décennies de dictature franquiste.

Quasi inexistant dans le jeu politique espagnol depuis sa création en 2013, le parti Vox a fait son entrée surprise au Parlement andalou avec 12 députés élus en décembre 2018. Entre nationalisme, contrôle de l’immigration ou encore antiféminisme, qu’est ce qui séduit de plus en plus d’Espagnols dans le programme de Vox ? Comment a-t-il percé les bastions de gauche andalous ? Voyez le reportage que j’ai réalisé pour France 24.

[Reportage] A Madrid, au coeur de la manifestation anti-Maduro

Le 27 janvier, Juan Guaidó appelait à manifester le 2 février pour faire basculer l’armée et accompagner l’ultimatum européen. A Caracas, l’appel a évidemment été très suivi, mais il a aussi été entendu à 7000 km de là… à Madrid.

En Europe, c’est en Espagne que la communauté vénézuélienne est la plus importante, langue oblige.

J’étais à Puerta del Sol, à Madrid, pour France 24:

[REPORTAGE LONG FORMAT] Espagne: la fracture catalane

Première diffusion sur France 24 le samedi 2 février à 21h10

Le 12 février prochain, le tribunal suprême espagnol doit juger douze hommes et femmes, qui risquent de 7 à 25 ans de prison, pour leur rôle dans la tentative de sécession catalane, en 2017. Neuf d’entre eux sont déjà derrière les barreaux depuis plus d’un an. En Catalogne, ils sont devenus des martyrs de la cause séparatiste. Mais un an plus tard, que reste-t-il de leur combat ? Où en est le processus censé mener à l’indépendance ?

Lire la suite

[Reportage Focus] À deux mois du Brexit, l’inquiétude grandissante des « Brexpats » en Espagne

Alors que le Brexit approche à grands pas, les plus de 300 000 Britanniques résidant en Espagne se sentent abandonnés par leur gouvernement. Au moins un tiers d’entre eux a plus de 65 ans. Ces expatriés pourraient perdre l’accès au système de soin gratuit et universel espagnol, mais aussi, et on le sait moins, leur droit de vote, ou encore leur nationalité britannique, s’ils venaient à adopter celle de l’Espagne. Je suis allée à la rencontre de ces futurs « Brexpats ».

[REPORTAGE LONG FORMAT] L’Espagne 10 ans après la crise économique

Fin 2018, j’ai passé du temps à travailler sur ce Billet Retour. Un reportage de 15 minutes, réalisé pour France 24, qui revient sur la crise économique et les conséquences de l’explosion de la bulle immobilière.

Dix ans plus tard, je tente de poser le bilan, aidée par les Espagnol·e·s qui ont accepté d’être suivi·e·s par nos caméras.

C’est un sujet très vaste bien entendu (impossible d’être exhaustive) et un thème pas forcément « télégénique », mais ce fut très intéressant à réaliser.

Capture d’écran 2019-06-20 à 18.57.20

[Reportage Focus] L’Espagne, pionnière de la lutte contre les violences faites aux femmes

Samedi 24 novembre, Madrid

Bonjour à toutes et à tous,

Demain, c’est la Journée internationale pour l’élimination des violences commises contre les femmes.

A cette occasion j’ai commis cet article et ce reportage télé (qui n’est pas la dernière version* à cause d’une erreur en bout de chaine)

Capture d’écran 2018-11-26 à 10.10.30.png

L’article est aussi là pour apporter des détails, pallier la frustration due à ce petit format (6mn) pour lequel j’ai dû jeter des séquences entières à la poubelle, faute d’espace.

Pour ce reportage, j’ai pu passer deux jours dans les tribunaux espagnols spécialisés dans la violence de genre, assister à une journée d’audiences (procédure orale) puis à plusieurs procès dits « rapides » pour les délits considérés comme « moins graves et flagrants ».

[Merci à la juge française Véronique Imbert de m’avoir aidée à démêler les différences entre le système judiciaire spécialisé espagnol et ce qui se fait en France par exemple]

À Madrid, avec Charles Diwo, nous avons rencontré la présidente de l’Observatoire contre la violence domestique et de genre. Une interview fleuve, passionnante, qui soulève beaucoup d’interrogations sur les responsabilités individuelles et collectives (interview qui n’est pas dans le reportage: pensez à lire l’article !!)

A Séville, avec Maxime Rousseau, nous sommes allés interviewer des *supervivientes* (survivantes). Des femmes qui sont sorties du cercle de la violence grâce à une association qui les aide non seulement dans leurs démarches familiales et juridiques, à (re)trouver du travail mais aussi à reprendre confiance en elles.

Puis nous avons passé une matinée avec Pepa Bueno, qui anime le programme radio Hoy por Hoy, le plus écouté en Espagne (environ 30% de part d’audience). Cette journaliste, très suivie sur Twitter avec ses 322 000 abonnés, ne fait l’impasse sur aucun meurtre de femme dans son pays. Elle nous explique que les médias espagnols sont sensibilisés depuis plus de 20 ans au traitement des violences de genre… et nous a donné les pièges à éviter (exemple bête mais efficace : ne tendez jamais votre micro à un voisin ou une voisine après un meurtre de femme. Cela n’apporte absolument aucune information de valeur. Que savent « les gens » de ce qui se passe entre quatre murs ?)

Reportage diffusé hier sur France 24

*dans cette version j’utilise le mot « commuée » à mauvais escient et parle du cas Ana Orante au lieu d’Ana Orantes. Entre autres coquilles. France 24 a mis la première version en ligne.

[Reportage Focus] Espagne: dans l’enfer des exploitations de fraises

La région de Huelva, dans le sud-ouest de l’Espagne, est le paradis de la fraise. Des nombreuses ouvrières agricoles venues d’Europe de l’Est et du Maroc y sont employées pendant la saison de la récolte. Aujourd’hui, elles dénoncent les conditions de travail dans les exploitations. Certaines affirment être victimes d’agressions sexuelles et brisent l’omerta malgré les pressions.

Une enquête réalisée pour France 24
Commentaire: Margaux Subra-Gomez
Images: Mélina Huet