Athènes demande 162 milliards d’euros à Berlin : « une obligation morale » ?

Angela Merkel refuse de renégocier la dette grecque ? Peu importe. Alexis Tsipras, Premier Ministre fraîchement élu, est prêt à en découdre… et présente lui aussi sa facture. Mardi dernier, à Berlin, il a donc ressorti un dossier épineux, en invoquant des réparations de guerre qui coûteraient cher à l’Allemagne. « Une obligation morale » selon le Président de Syriza. Décryptage.

Pour lire la suite de l’article, cliquez sur l’image ci-dessous:

image grèce allemagne article

Image à la une: Les drapeaux grec et allemand flottent devant un café grec à Berlin, le 22 juin 2012 (Thomas Peter/Reuters)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :