CONCERT – U2 donne le coup d’envoi de sa tournée mondiale en Afrique du Sud

Dimanche dernier à Soccer City, Johannesburg, U2 a donné le coup d’envoi à la partie sud africaine de sa colossale tournée à360°, face à ce qui pourrait être la plus grosse audience du groupe en plus de trente ans de carrière. Le Petit Journal deJohannesburg était présent pour cet événement historique, à la date anniversaire du 13 février : 21 ans plus tôt en effet, Nelson Mandela célébrait sa libération dans le même stade, devant 100.000 personnes

(Crédits photos: Mélina Huet; Digitalproductionme)

Une organisation plus que critiquée: « Big Concert » à décrier 

L’après-midi a très mal commencé pour la plupart des fans, se croisant, s’entrecroisant, perdus entre le numéro sur leur ticket et le « vrai » numéro, celui qu’ils devaient trouver auprès de la sécurité pour se rendre au bon « gate » : un B écrit noir sur blanc ? Vous devez vous rendre au H ; un code barre sur le ticket ? Non il ne peut pas être lu ; vous avez acheté sur Computicket ? C’est le monsieur qui a un ordinateur là-bas qui vous valide votre entrée ; oui, le monsieur dans la cabane sans aucun signe. 

Elizabeth, une jambe dans le plâtre, redirigée quatre fois à différentes portes éloignées les unes des autres s’insurge : « Non seulement je découvre que le numéro n’est pas le bon, mais en plus personne n’a été capable de me dire où je devais entrer. Finalement, quelqu’un de la sécurité a validé mon ticket en écrivant au stylo bille pour que j’évite de marcher vingt minutes encore, sans savoir où j’allais. Je suis rentrée à une porte à l’opposé de ma place dans le stade ». Plus loin, un homme dans la quarantaine s’exclame : « Je n’ai jamais vu une si piètre organisation, surtout pour un si grand concert ! J’ai attendu quarante minutes pour me faire servir une bière, puis on m’a dit qu’ils n’acceptaient pas de liquide, qu’il fallait que j’aille chercher des jetons à l’entrée. Rien n’est indiqué nulle part! « .

Une fois dans le stade, le fiasco continue. Assis depuis plus de trois heures à son siège, placé par un membre du staff qui a lu son ticket, mon voisin se retrouve déplacé au moment où commence le concert par une famille qui a priori détient les sièges NN3, 4, 5 et 6, comprenant celui où il se trouve. Mauvais block : il demande à un autre membre du personnel de lui dire où il doit s’asseoir et se retrouve à demander à un couple de partir de son siège, eux aussi mal placés dès le début. Qui devons-nous blâmer? je m’interroge alors. La tournée 360° de U2 a été organisée à l’échelle mondiale par Live Nation Global Touring… en partenariat local avec Big Concerts. Manque de formation ? Embauche dans la précipitation ? Il a en tout cas fait l’unanimité que les membres du staff étaient pour la plupart incapables d’informer les spectateurs.

Une date et un rassemblement historiques à Soccer City

« It’s such a beautiful, a poetic day ». Ce commentaire de The Edge – pianiste, guitariste et second chanteur du groupe après Bono – fait référence à l’anniversaire du 13 Février 1990, lorsque Nelson Mandela avait attiré 100.000 personnes pour sa première représentation publique à Johannesburg après sa sortie de prison, dans le même FNB Stadium (aujourd’hui rénové après la Coupe du Monde). Le 13 février de cette année a marqué un nouveau record, puisque le concert de U2 a rassemblé de 98 à 110.000 spectateurs (les chiffres varient selon les sources), en battant dans tous les cas le dernier record en date du groupe, qui était de 95 600 personnes en Octobre 2009 lors du concert au Rose Bowl de Pasadena. 

Un show qui fait oublier un mauvais démarrage

Le groupe a choisi deux artistes pour assurer les premières parties de ses spectacles sud africains : le duo du Mali, Amadou & Mariam et les rockeurs sud africains : les Springbok Nude Girls, qui s’étaient séparés il y a quelques années déjà. 

Si certains fans se désolent d’avoir été privés de nouveauté, la plupart de félicitent de la Setlist classique décidée par le groupe à Johannesburg : une entrée spectaculaire sous la très connue « Beautiful Day » et un rappel satisfait par deux morceaux supplémentaires, dont le non moins célèbre « With or Without you ». Le groupe a cependant fait dans l’originalité en invitant le trompettiste sud-africain Hugh Masakela sur scène durant « I still haven’t found what I’m looking for », et en diffusant des images de Tunisie et d’Egypte projetées sur l’écran pendant « Sunday bloody Sunday », ou encore par la présence d’un chœur sur scène pendant l’habituel snippet de « Amazing grace ». Le concert, ponctué par des discours de Nelson Mandela ou encore de Desmond Tutu sur écran géant, a rappelé la politisation du groupe, en la personne de Bono. Le chanteur, qui avait commencé à associer politique, humanitaire et musique en 1983 avec la chanson « Sunday Bloody Sunday » (dénonçant les troubles politiques en Irlande) avait en effet été déclaré personnalité de l’année 2005 par le magazine américain Time pour son combat en faveur de l’Afrique, aux côtés de Bill Gates et de sa femme Melinda Gates. 

Bono a rappelé avant le concert que sa campagne de lutte contre le Sida et l’extrême pauvreté avait été inspirée par Nelson Mandela ainsi que par Desmond Tutu. Le chanteur, qui en mai 2002 avait emmené le secrétaire du trésor des États-Unis, Paul O’Neill, dans quatre pays d’Afrique, et créé la même année une organisation appelée « DATA » (pour Debt, Aids, Trade in Africa) – dont le but est d’informer sur les dettes des pays d’Afrique, l’épidémie du SIDA et les règles de commerces inéquitables – projette d’aller visiter un centre de lutte contre le Sida en Afrique du Sud, entre les concerts de Johannesburg et de Cape Town (ce vendredi). 

Le groupe repartira ensuite pour l’Amérique du sud pour une série de dates débutant le 25 mars à Santiago du Chili.

Mélina Huet – publié sur http://www.lepetitjournal.com/johannesbourg.html – le mercredi 16 février 2011

Consulter directement sur le site

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :