TOURISME – Le Limpopo et le Mpumalanga pour toute la famille sans se ruiner (PARTIE 1)

Que l’on habite dans le Gauteng – ce qui est le cas de la majorité des expatriés français en Afrique du Sud – ou ailleurs, une chose est sûre : ces deux provinces parfois trop méconnues sont à ajouter à sa « Bucket List ». Idées et astuces pour un voyage de neuf jours au sein de deux incroyables provinces sans se ruiner, et sans passer son temps sur la route

 

(Crédits photos: Mélina Huet)

Le premier conseil pour effectuer un « road trip » qui ne vous coûtera pas un bras, c’est d’éviter la voiture qui consomme… et ne pas avoir peur des égratignures sur le capot. Si un 4X4 n’est pas indispensable, il faut cependant s’attendre à passer par des routes qui n’en sont pas, mais le jeu en vaut la chandelle.

Le Limpopo : le pays Sotho, Venda et Ndebele

Partir tôt le matin du samedi semble être la meilleure option pour qui veut voyager sans se précipiter : ce sont les vacances après tout.

La première étape pour ceux qui veulent profiter d’une journée de détente est à moins de deux heures de route de Johannesburg (partir à six heures est donc amplement suffisant) : Bela-Bela, Warmbaths ou encore Warmbad, peu importe le nom qu’on lui donne, la petite cité est réputée pour ses bains minéraux, chauds et thérapeutiques. Pour éviter les « Resort » hors de prix et profiter de bains chauffés naturellement, il faudra cependant s’éloigner un peu de la ville, comme à Die Oog, où jacuzzis, saunas et autres vous attendent pour 100 Rands par personne. Sur la route, vous pourrez même faire un saut à la ferme croco, où si la visite ne vous tente guère, goûter à la viande de crocodile séchée vous séduira peut-être – pour l’expérience.  

Le soir, vous pourrez gagner tranquillement Mokopane et passer la nuit à Thabaphaswa, où les portes seront ouvertes 24 heures sur 24, afin de profiter de la montagne au lever du soleil et de la vie au naturel. Plantées au milieu de celle-ci, les facilités (Dome Rock, Kanniedood  et Fig Tree) comprennent en effet sanitaires et douches en plein air, chauffées par un poêle tous les matins et soirs. Bois et matériel pour le braai vous attendront à votre arrivée si vous en faites la demande au préalable. Si vous êtes chanceux (et sages), l’équipe vous emmènera également faire un tour gratuit en 4X4 pour découvrir les points culminants de la montagne qui offrent une vue imprenable sur les vallées. Vous pourrez même vous arrêter faire de la tyrolienne atterrissant au milieu d’un petit lac perdu dans les reliefs – les petits comme les grands se régaleront –, un endroit connu seulement des locaux.

Pour ceux qui ont prévu plus de neuf jours, le Pays Venda est un endroit à ne pas manquer : charme des maisons Shangaan et accueil chaleureux des peuples locaux vous feront passer un agréable moment dans une région où tradition reste le maître mot.

Une présence humaine relatée et un sanctuaire naturel préservé

Un peu en dehors de Mokopane (à vingt minutes de route), vous pourrez apprécier la visite des grottes Makapan, effectuée par un guide au préalable réservé en appelant l’office de tourisme. Martin et Ernest, entre autres, seront vos bergers – très bien informés – pour 25 Rands seulement (un tip est donc fortement apprécié).  Ils vous expliqueront tout sur l’origine des grottes créées par les mineurs, celles naturelles abritant fossiles humains et animaux, et sur leur histoire marquée par la résistance du peuple Ndebele il y a plus de 150 ans face aux Boers, le tout au milieu de vallées vertes qui semblent infinies. 

Gagner Tzaneen est, depuis Mokopane, une partie de plaisir. La ville, connue pour ses champs de thé et ses bananiers à perte de vue, abrite probablement le plus petit musée du monde, formé par un collectionneur passionné ; il aura sûrement besoin de vous à l’entrée pour signer la pétition demandant l’aide du gouvernement, afin de sauver les pièces rares traditionnelles accumulées au fil des ans. Non loin du centre, et pour 25 Rands, vous pourrez contempler et escalader un baobab de 6.000 ans… et boire une ou deux bières en son sein ! Un bar à l’ancienne a en effet été aménagé dans le tronc de l’un des arbres les plus vieux du monde. L’endroit propose également des facilités et des activités type Quad pour ceux en manque de sensations. A quelques kilomètres, les chutes Debegeni offriront une pause relaxation pour les plus détendus et de nombreux chemins de randonnée au milieu d’immenses forêts pour les plus courageux. Ceux qui veulent y rester plusieurs jours trouveront même quelques « Hut » où passer la nuit modestement.

L’étape suivante, Phalaborwa (« la ville aux deux étés »), satisfera surtout les passionnés d’histoire avec plusieurs musées sur la ville « minerais » du Limpopo. Ceux ayant goûté aux plaisirs du Marula, fruit typiquement sud-africain ne grandissant qu’autour de Phalaborwa (l’arbre ne pouvant être cultivé), pourront passer l’après-midi à l’Amarula Lapa. L’enseigne de la deuxième liqueur du monde propose des visites de l’usine en saison (de janvier à la mi-mars) où les fruits sont préparés pour la phase finale de la préparation, qui elle a lieu à Stellenbosch. L’Amarula Lapa vous proposera un menu typiquement Marula : du café aux gâteaux en passant par les burgers et les cocktails les plus insolites, il comblera les adeptes! 

Vous pourrez passer la nuit à l’Elephant Walk de Phalaborwa où de belles chambres avec salle de bain vous attendront pour 200 rands par personne et des dortoirs  (par chambres de deux) pour moitié moins, avec grande cuisine et sanitaires communs. Une bonne nuit de repos avant de regagner la route pour la partie la plus spectaculaire du voyage : la « Panorama route » du Mpumalanga. 

A suivre… 

Mélina Huet – publié sur http://www.lepetitjournal.com/johannesbourg.html – le mercredi 6 avril 2011

consulter l’article directement sur le site du petitjournal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :