Marseille – Sans médias, point de méchants, point de Ayrault ?

Lundi matin se tenait le conseil municipal de Marseille, où ses membres se réunissaient pour la cinquième fois cette année, afin de « régler les affaires de la commune » (‘débattre de’ serait plus adéquat). Au milieu des quatre heures de tergiversations sur trois-cents délibérations – certaines plus assommantes que d’autres – un plaidoyer a particulièrement retenu l’attention de l’assemblée, moi incluse.

Lire la suite